« Je participe à Sanremo
car c’est le spectacle le plus électrisant
de la télévision italienne. »
(Carlo Conti)

« Le Festival de Sanremo est né par hasard et en… Toscane. Cela peut sembler curieux, mais c’est la vérité. Durant l’été 1950, Giulio Razzi, directeur de la RAI, et le concessionnaire du Casino de Sanremo, Pier Busseti, se rencontrent par hasard à Montecatini durant une cure thermale. Pier Busseti est à la recherche d’initiatives permettant de relancer la « ville des fleurs », tandis que Razzi a besoin de nouvelles émissions pour dynamiser la Rai. Et c’est ainsi qu’entre deux verres d’eau thermale, ils ont l’idée de créer un festival de la chanson italienne. Cinq mois plus tard, à 22 h 30 le lundi 29 janvier 1951, le premier « Sanremo » est ainsi inauguré par les habitués du casino. Le billet d’entrée coûte 500 lires, dîner et chansons compris. Un seul orchestre, celui de Cinico Angelini, et trois participants : Nilla Pizzi, Achille Togliani et le Duo Fasano. » Vincenzo Pitaro

À l’après-guerre, quelqu’un qualifie le Festival de Sanremo de « grande évasion », soit la colonne sonore d’une Italie qui se tourne vers la modernité et a envie de siffloter avec le soleil dans les yeux. Depuis 1951, année de sa première édition, le Festival a fait bien du chemin et changé son lieu, son public et, surtout, son format.

La première édition se tient à la Salle des Fêtes du Casino municipal de Sanremo, avec quelques artistes seulement et un public relativement indifférent.
Mais en 1955, quatre ans après ses débuts, la première grande nouveauté consiste dans sa transmission en direct à la télévision.

Après cette apparition à la télévision, et malgré l’heure tardive, l’opinion publique commence à s’intéresser au Festival, à ses chanteurs et, surtout, à leurs chansons.

Nouvelle évolution quand M. Volare (comme est rebaptisé Domenico Modugno après son grand succès aux États-Unis) compose la chanson et, sur la scène du Festival, chante en 1958 Nel blu dipinto di blu, qui marque le tournant d’une chanson italienne influencée jusqu’ici par le rock et le swing.

En 1977, le Festival déménage au Théâtre Ariston, où il est resté. La même année, il s’ouvre à la musique internationale et accueille des artistes étrangers comme, pour n’en citer que quelques-uns, David Bowie, Queen, Duran et Take That.

Du 4 au 23 février, The Mall Sanremo accueillera The Fashion Side of Festival, exposition créée et réalisée avec Rai Pubblicità et parrainée par la Commune de Sanremo, pour célébrer les 70 ans du Festival de Sanremo.

THE FASHION SIDE OF FESTIVAL - CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS